Dans un monde marqué par la croissance de la demande en énergie des pays en développement et où les problèmes environnementaux et sociaux posés par le changement climatique ne font que croître, la transition énergétique s’impose comme la réponse aux défis présents et à venir. Elle nécessite un engagement volontariste en faveur d’une société sobre en énergie et en carbone, soutenu par une volonté politique forte.

Les recommandations du Conseil, formulées pour les grandes étapes de cette transition qui vont d’aujourd’hui à 2050, mettent en avant l’urgence d’un meilleur partage des enjeux et d’une pédagogie de la sobriété énergétique. L’adaptation des acteurs et filières économiques, l’amélioration de la gouvernance, l’évolution en profondeur de la fiscalité, la construction d’une véritable Europe de l’énergie ou l’investissement dans la R & D, sont au cœur des préoccupations de la société civile.

Avis présenté par Mme Catherine Tissot-Colle et M. Jean Jouzel au nom de la Section de l’environnement présidée par Mme Anne-Marie Ducroux.